Démantèlement des sirènes de Chooz: Courrier à attention de la Direction Générale Centre de Crise du Service Public Fédéral Intérieur (+ Copie à M. Charles Michel, Premier Ministre,à M. Jan Jambon, Ministre de l’Intérieur,à M. Denis Mathen, Gouverneur de la Province de Namur, à l’ensemble des Gouverneurs de la Belgique,…. Monsieur le Directeur, Monsieur Raeymaekers, Par la présente, nous, membres du Conseil Communal de la Commune de Gedinne, au nom de la population de notre Commune, insistons fermement pour que les sirènes d’alerte placées sur les différents bâtiments communaux de notre commune ne soient pas démantelées comme vous le souhaitez (comme vous l’annoncez)…En effet, contrairement à ce que vous écrivez dans votre courrier (23/11/2017) à M. le Gouverneur, dans notre commune, il n’y a aucun risque de confusion entre ces sirènes et d’autres sirènes d’entreprises privées …vu qu’aucune autre sirène n’existe dans notre commune rurale.

A l’attention de la Direction Générale Centre de Crise du Service Public Fédéral Intérieur

Copie à M. Jan Jambon, Ministre de l’Intérieur,

Copie à M. Charles Michel, Premier Ministre,

Copie à M. Denis Mathen, Gouverneur de la Province de Namur,

Copie à l’ensemble des Gouverneurs de la Belgique,

Copie à M. Christophe Bastin, Président de la zone de secours Dinaphi,

Copie aux membres du Collège de la zone de secours Dinaphi,

Copie à l’ensemble des membres du Conseil de Zone de secours Dinaphi,

Copie au Major Alain Lallemand, commandant faisant-fonction de la zone Dinaphi,

Monsieur le Directeur,

Monsieur Raeymaekers,

Par la présente, nous, membres du Conseil Communal de la Commune de Gedinne, au nom de la population de notre Commune, insistons fermement pour que les sirènes d’alerte placées sur les différents bâtiments communaux de notre commune ne soient pas démantelées comme vous le souhaitez (comme vous l’annoncez)..

En effet, contrairement à ce que vous écrivez dans votre courrier (23/11/2017) à M. le Gouverneur, dans notre commune, il n’y a aucun risque de confusion entre ces sirènes et d’autres sirènes d’entreprises privées …vu qu’aucune autre sirène n’existe dans notre commune rurale.

Il nous semble important de vous signaler que nous, habitants de la commune de Gedinne, sommes habitués depuis toujours à cette sirène dont nous entendons le test rassurant chaque premier jeudi du mois.

Egalement contrairement  à ce que vous écrivez, le signal est suffisamment audible pour tout un chacun.

Et surtout, il est audible pour la majorité de la population (+ des nombreux touristes qui viennent dans notre commune: 120.000 nuitées par année): Il est audible pour toutes et tous, équipés de gsm ou non, équipés de ligne fixe ou non, à l’intérieur du domicile ou à l’extérieur (jardin, travaux de ferme, promenade, courses, etc).

Il nous semble que cette décision est un énorme pas en arrière en terme d’information à la population.

Et cela même si des techniques, des vecteurs de communications plus « modernes » sont peu à peu mises en service (comme Be-alerte); techniques supplémentaires bienvenues mais pour lesquelles il nous semble cependant que des risques de black-out au niveau de la téléphonie mobile en cas de gros problèmes tels qu’une alerte nucléaire sont loin d’être nuls.

Risques de blackout auxquels il faut ajouter la problématique de la couverture non complète de notre commune par les différents opérateurs de téléphonie mobile.

A noter également que ces sirènes autonomes, alimentées par des panneaux photovoltaïques et connectées à un réseau radio ne nous apparaît pas être une technique obsolète.

Dès lors, nous vous demandons de revoir votre position; si ce n’est pour toutes les sirènes de notre pays, pour le moins, pour celles situées sur notre commune.

Et cela même si ce maintien a un coût; comme il nous semble que cela apparaît comme étant quasi la raison première de votre projet de démantèlement.

Pour votre bonne information, l’ensemble des bourgmestres des 22 communes de notre zone de secours Dinaphi partage notre opinion (cf. séance du conseil de zone de secours de novembre 2017).

Dans l’espoir que vous entendrez positivement l’appel d’une population habitant non loin de la centrale nucléaire de Chooz.

Et cela sans pour autant mettre en doute la qualité de la sécurité sur et dans ce site nucléaire.

Veuillez recevoir, Monsieur le Directeur, l’expression de mes meilleurs sentiments.

Au nom du conseil communal en sa séance du 21 décembre 2017,

Vincent Massinon – Bourgmestre de 5575 Gedinne – Province de Namur