Distribution d’eau à Patignies – BIC 06/2011

Le mot du Bourgmestre, 

De la récente expérience des problèmes de distribution d’eau à Patignies, il nous faut maintenant bien évidemment tirer les conclusions qui s’imposent…

 Celles-ci sont claires et rejoignent ce que nous avons déjà commencé à mettre  en place pour d’autres services de notre commune comme par exemple le suivi quotidien de l’activité de l’abattoir, le suivi des locations des salles, le planning des gardes en période hivernale ou encore le suivi des « petits travaux » à réaliser tout au long de l’année.

 Nous, et j’entends en cela, les agents de terrain : brigadier et ouvriers du service des eaux, le personnel administratif : facturation, secrétariat,…, ainsi que les responsables politiques : échevin des eaux et bourgmestre, nous nous devons d’organiser un suivi plus pragmatique du service des eaux.

 En effet, tout tournait au final autour d’une vilaine fuite d’eau dans le bas du village de Patignies…

 L’effet papillon à nouveau !

 Une fuite d’eau de 50 M3 par jour environ…

 Une fuite d’eau dont l’importance a été mise en évidence (par votre serviteur…) par une simple comparaison entre les ventes d’eau et les volumes amenés au château d’eau…

 Une fuite d’eau qui perdurait – et s’amplifiait sans doute – depuis plusieurs années et qui a conduit le service des eaux à devoir compléter la distribution d’eau à Patignies via le puits des Tilleuls.

 Or en juillet 2004, l’eau de ce puits avait été responsable d’une trop grande teneur en arsenic au niveau de la distribution, c’est-à-dire chez l’habitant. Pour info. : à l’époque, cette non-conformité n’a pas fait l’objet d’une information à la population comme cela aurait dû l‘être.

 Comme vous avez pu le lire et le relire, alors que les analyses Arsenic de 2005 à 2009  avaient donné des résultats dans les normes, en avril de cette année, l’analyse annuelle obligatoire s’est avérée négative : teneur en arsenic supérieure à la norme.

 Nous avons dès lors fait fermer le puits des Tilleuls, celui-ci n’ayant d’ailleurs jamais été fermé, pour preuve les 3.184 m3 prélevés en 2005 au départ du puits (déclaration officielle à la région wallonne). 

 Dans la foulée et alors que la législation ne nous l’imposait même pas, nous avons informé la population de Patignies via un toutes-boîtes très détaillé, mettant entre autre en évidence, l’importance de la fuite d’eau suspectée : 20.000 M3 par an.

 Ensuite, pendant trois semaines, et à la demande expresse du collège, ce fut pour notre service des eaux, la complexe recherche de cette fuite, aidé en cela par du personnel aimablement et gratuitement mis à notre disposition par la SWDE – Société Wallonne de Distribution des Eaux.  Trois semaines à repérer le tracé exact des tuyauteries, à rajouter ça et là des vannes de sectionnement, à creuser à gauche et à droite.

 Pour finalement, le lundi 10 mai, la trouver cette fuite d’eau, et cela en bas du village.

 Celle-ci réparée, la situation s’est rapidement rétablie, le captage des Spèches s’avérant dès lors plus que suffisant pour alimenter la totalité du village de Patignies. 

 A voir évidemment en pleine période estivale…

 De toutes manières, le remplacement de la conduite amenant l’eau des Spèches reste d’actualité vu l’état de celle-ci (présence de rouille réduisant la section de cette conduite).

 Pour conclure, il est clair, qu’au nom du service des eaux, et en tant que « responsable communal », je me dois de présenter toutes mes excuses aux habitants de Patignies pour les désagréments qu’ils auront eu à subir durant ces quelques (trop longues) journées. 

 Je les remercie par ailleurs pour leur grande compréhension dont ils ont fait preuve, en témoignent le très petit nombre d’appel reçus (en fait, pour ma part, 2 seuls appels téléphoniques et 2 ou 3 mails).

 Vincent MASSINON