Précisions sur le RUE – Vencimont

En vert dans l’article de la RTBf du 25/08/15, les rectificatifs qui s’imposent pour une meilleure compréhension de la procédure urbanistique en cours; procédure visant à activer la zone de loisir qui y existe depuis l’élaboration des plans de secteur dans les années 1970…

Article RTBF du 25/08/2015:

Vencimont, un des douze villages de Gedinne, attire déjà beaucoup de touristes dans sa vallée de la Houille. Mais la commune veut encore plus y développer le tourisme. Pour le faire, elle va activer une zone de loisirs de 45 hectares au nord-est de Vencimont (Précision: cette zone est déjà une zone de loisirs.  Mais une zone de loisir actuellement « non mise en oeuvre » et donc, une zone urbanistique dans laquelle actuellement rien ne peut y être envisagé.). Les bois et les prairies appartiennent à une centaine de propriétaires privés. Mais pour pouvoir construire sur ces parcelles, il faut d’abord adopter ce qu’on appelle un RUE, un rapport urbanistique et environnemental. Il dessine dans les grandes lignes le schéma de cette zone de loisirs. L’enquête publique commence ce mardi.

Chalets touristiques

Une grosse moitié du terrain sera dédiée à un village de vacances. (Correction: il n’est pas question de la création d’un village de vacances; mais bien de la possibilité de projets de groupes de chalets)

200 chalets pourraient y être construits pour la location (Précision: 200 chalets = maximum de ce qui pourra se développer dans la zone). Vincent Massinon (MR), le bourgmestre de Gedinne, explique « qu’on ne pourra faire dans cette zone que des logements en grappes, un certain nombre, sept, huit, neuf chalets au minimum qui seront construits de telle manière à être loués comme des chalets de vacances. »

Il n’est donc pas possible de vivre de façon permanente dans son chalet privé. La zone est dédiée au tourisme, avec d’autres règles : « La vocation d’une zone de loisirs est vraiment une vocation communautaire, avec des équipements communautaires, des plaines avec des petits jeux, et ainsi de suite, et des voiries et de l’assainissement communautaire. Un camping est aussi envisageable dans cette zone-là. (Correction: le RUE n’envisage pas de camping dans la zone en question)

On ne sait pas encore ce qui va être construit concrètement. Cela dépendra des propriétaires privés.

« La commune n’a pas de parcelle. Donc nous débloquons la zone afin que les différents propriétaires puissent un jour valoriser leur terrain soit eux-mêmes, s’ils ont assez de surface, soit en le revendant à un promoteur immobilier. » 

Le reste des 45 hectares se trouve dans une vallée encaissée. Cela restera pour le moment des forêts et des pâtures où les touristes pourront se promener. Les quelques personnes qui habitent déjà de façon permanente dans une caravane pourront y rester. Vincent Massinon insiste. « Il est hors de question de changer quoi que ce soit. A terme, j’espère que les quelques situations irrégulières qui sont plutôt type caravane s’éteindront elles-mêmes au cours des années. » Le propriétaire pourra donc seulement revendre sa parcelle sans le logement qui devra être supprimé au moment où il quittera les lieux.

Une réunion d’information aura lieu le vendredi 4 septembre à Vencimont. Les remarques et réclamations peuvent être adressées au collège communal de Gedinne jusqu’au 25 septembre. Vous trouverez tous les renseignements sur le sitewww.actugedinne.be