Gedinne a signé La Convention des Maires – Objectif 2030: – 40% d’émissions de CO2 !

Convention des maires 2016Actée au conseil communal de ce mercredi 25 février, la signature par la Commune de la Convention des Maires engage cette dernière dans une ambitieuse dynamique à long terme de réduction des émissions de CO2.

Objectif: -40% à l’horizon 2030

La convention des Maires pour le climat et l’énergie

Nous, les Maires signataires de cette convention, partageons une même vision pour un futur durable ; quelle que soit la taille de notre municipalité et/ou sa localisation sur la carte de la planète. Cette vision commune conduit notre action à affronter des défis interconnectés : l’atténuation des changements climatiques, l’adaptation du mode de vie et l’énergie renouvelable.  Ensemble, nous sommes prêt à apporter des mesures concrètes et à long terme qui fourniront un environnement économiquement et socialement stable pour les générations présentes et à venir.  C’est notre responsabilité collective de construire de plus en plus d’endroits, de territoires durables, résilients,  supportables et énergétiquement efficaces.

Nous, les Maires, reconnaissons que le changement climatique est déjà en cours et représente un des plus grands challenges globaux de notre époque ; et demandant des actions et des coopérations immédiates entre les différents niveaux de pouvoirs : locaux, régionaux et nationaux.

Par son niveau de gouvernance de proximité, proche des citoyens, les autorités locales sont des acteurs clés de la transition énergétique et du combat contre ce changement climatique. Les autorités locales partagent la responsabilité des actions pour le climat avec les autorités régionales et nationales ; et sont prêtes à agir indépendamment des engagements des autres parties.  Les autorités locales et régionales sont en première ligne pour réduire la vulnérabilité de leur territoire face aux impacts des changements climatiques.  Bien que des efforts de réduction d’émission de gaz à effet de serre sont déjà en cours, l‘adaptation du mode de vie en constitue un nécessaire et indispensable complément.

L’atténuation des changements climatiques et l’adaptation du mode de vie peuvent apporter de multiples bénéfices pour l’environnement et pour l’économie. Abordées de front, elles ouvrent de nouvelles opportunités  pour la promotion d’un développement local et durable ; en améliorant la qualité de vie, en stimulant l’innovation et l’innovation, en créant de l’emploi, en renforçant la coopération des différentes parties prenantes.

Des solutions locales aux challenges climatiques et énergétiques aident à offrir aux citoyens de l’énergie sûre, durable, compétitive et à des prix abordables ; et par là contribuent à réduire la dépendance énergétique et à protéger les petits (vulnérables) consommateurs.

Nous, les Maires, partageons une vision commune à l’horizon 2050 vers :

–         Des territoires « décarbonés » ; contribuant dès lors à maintenir le réchauffement climatique moyen bien en-dessous des 2°C au-dessus des niveaux de l’époque préindustrielle ; en ligne avec l’accord international sur le climat atteint à la COP21 à Paris en décembre 2015 ;

–        Des territoires plus résilients et donc mieux préparés aux inévitables impacts négatifs dus aux changements climatiques ;

–        Un accès universel à des services énergétiques secures, durables et abordables ; et par là améliorant la qualité de la vie et en augmentant la sécurité de l’approvisionnement énergétique.

Pour compléter cette vision, Nous, les Maires, nous nous engageons à :

–         Réduire les émissions de CO2 (et si possible les autres gaz à effets de serre) sur le territoire de notre commune d’au moins 40% d’ici 2030 ; à savoir à travers l’amélioration des performances énergétiques de la commune et une plus grande utilisation des sources d’énergies renouvelables.

–        D’augmenter la résilience de notre commune en l’adaptant aux impacts des changements climatiques ;

–        De partager notre vision, nos résultats, notre expérience et notre know-how avec les autorités locales voisines et les autorités régionales tant à l’intérieur de l’EU qu’au-delà, à travers des coopérations directes et des échanges d’égaux à égaux ; à savoir dans le contexte global de la Convention des Maires.

Afin de traduire nos engagements locaux en actions concrètes, nous entreprenons de suivre pas à pas la feuille de route telle que présentée dans l’annexe 1 ; comprenant le développement d’énergie renouvelable, un plan d’action pour le climat ainsi qu’un monitoring des progrès réalisés.

Nous, les Maires, reconnaissons que nos engagements requièrent :

–        Un leadership politique fort ;

–        L’établissement d’objectifs à long terme, ambitieux et dépassant le terme des mandats politiques ;

–        Une interaction coordonnée entre l’atténuation et l’adaptation à travers la mobilisation de tous les services communaux ;

–        Une approche territoriale intersectorielle et holistique (globale);

–        L’affectation de moyens humains, techniques et financiers appropriés ;

–        L’engagement de toutes les parties prenantes pertinentes de notre territoire ;

–        La mise en avant des citoyens comme consommateurs d’énergie clés, comme « prosumers » et comme acteurs dans la demande d’un système énergétique responsable ;

–        Des actions immédiates, notamment via des mesures flexibles et « sans regret » ;

–        La mise en œuvre de solutions intelligentes pour relever les challenges techniques et sociétaux liés à la transition énergétique ;

–        Des ajustements réguliers de nos actions selon le monitoring et les résultats de l’évaluation de notre plan d’actions ;

–        Une coopération verticale et horizontale entre les autorités locales et les autres niveaux de pouvoir

Nous, les Maires, accueillons :

–        L’initiative de la Commission Européenne qui supporte l’atténuation et l’adaptation, deux piliers essentiels du combat contre le réchauffement climatique, sous un « parapluie » unique et dans la foulée, renforçant les synergies avec les  autres politiques et initiatives européennes pertinentes

–        Le support de la Commission Européenne pour l’extension du modèle de la Convention des Maires aux autres parties du monde au travers de la Convention Globale des Maires.

–        Le support du Comité Régional en tant que voix officielle des autorités européennes locales et des autorités régionales

–        L’assistance des Etats membres, des régions, des provinces, des villes « mentor » et des autres structures institutionnelles aux autorités locales dans le respect de leurs engagements dans le cadre de la Convention des Maires.

Nous, les Maires, invitons

Les autres autorités locales

–        A nous rejoindre dans la « Communauté des Maires signataires de la Convention » ;

–        A partager leurs connaissances et à s’engager leurs compétences dans le cadre de la Convention des Maires

Les autorités régionales et sub-nationales

–        A nous fournir un support au niveau des aspects guidance stratégique, politique, technique et financier dans le cadre du développement, de la mise en oeuvre et du monitoring de notre plan d’actions ;

–        A favoriser la coopération et les approches conjointes pour des actions plus efficaces et mieux intégrées

Les gouvernements nationaux

–        A assumer leurs responsabilités dans la lutte contre les changements climatiques et de fournir une politique appropriée et un support technique et financier pour l’élaboration et la mise en oeuvre de nos stratégies d’atténuation et d’adaptation;

–        A nous impliquer dans les stratégies nationales d’atténuation et d’adaptation ;

–        A nous assurer l’accès à des mécanismes financiers pour la mise en œuvre de notre plan d’actions ;

–        A reconnaître l’impact de nos efforts locaux, à prendre en compte nos besoins et à intégrer nos points de vue dans les processus développés à l’échelle nationale et à l’échelle européenne.

Les institutions européennes

–        A consolider un cadre politique supportant la mise en oeuvre des stratégies climatiques et énergétiques locales et les coopérations inter-villes ;

–        A nous assurer une assistance opérationnelle, technique et promotionnelle appropriée ;

–        A continuer l’intégration de la Convention des Maires dans les politiques et activités européennes ; tout en nous impliquant dans les phases de préparation et de mise en oeuvre ;

–        A continuer à mettre en place des financements pour la mise en œuvre de nos engagements tant en proposant des facilités d’assistance dans des projets de développement qu’en nous aidant dans les appels d’offres des programmes d’investissement ;

–        A reconnaître notre rôle et nos efforts dans l’atténuation et l’adaptation aux changements climatiques et de partager/faire connaître nos réalisations au niveau de la communauté internationale ;

Les autres parties prenantes

–        A mobiliser et à partager leur expertise, leurs connaissances, leurs ressources technologiques et financières afin de renforcer nos efforts locaux ;

–        A devenir des acteurs actifs de la transition énergétique et à nous supporter en participant à l’action commune.

(Ndlr: ceci est une traduction « maison » de la version anglaise de la Convention – Merci de nous faire part de vos remarques éventuelles afin d’améliorer cette traduction)