Relais Sacré 2013 – « Puissent tous les hommes se souvenir qu’ils sont frères » Voltaire

 

expo Traces 11 2013 - 1« Mesdames et Messieurs,

Dans notre centre d’interprétation de la Maison Languillier, à quelques pas d’ici, je vous invite à aller visiter l’exposition “Traces 1939-1945 – Lieux de Barbarie”.  Cette exposition itinérante est l’œuvre de l’A.S.B.L. Territoires de la Mémoire.  Elle vise à rappeler à chacun la barbarie des camps de la mort nazis de la 2ème guerre mondiale.  Dans un an, à la même époque,  ce sera la 1ère guerre mondiale qui fera l’objet  d’une exposition dans ce nouvel espace culturel et de mémoire qu’est désormais la Maison Languillier.

Pour certains de telles expositions n’ont plus leur raison d’être, ceux-là pensant que de telles atrocités, les tranchées de la Marne ou les camps de la mort, sont d’une autre époque.  Qu’il n’y a pas de risques ou de raisons que nous soyons un jour replongés dans de tels cauchemars.

Mais, s’il est vrai que nous vivons, nous,  dans un petit  coin d’Europe en paix depuis presque 70 ans, et cela ne l’oublions jamais, entre autre grâce à cette Europe tant décriée par certains, il ne faut pas perdre de vue que peu à peu des mouvements extrémistes faisant l’apologie du régime nazi prennent de l’ampleur ici et là en Europe, et quelque fois très près de chez nous…

Tout dernièrement, il y a quelques jours en Hongrie, un député du parti d’extrême droite Jobbik, un parti néo-nazi qui a obtenu une quinzaine de pourcent lors des élections de juin 2010 en promettant je cite « de nettoyer la patrie, des Juifs, des Tziganes, des multinationales et des communistes », ce député  a  donc proposé il y a quelques jours, qu’une liste des dirigeants juifs hongrois soit dressée… Vous vous imaginez !  70 ans après la Shoah, 70 ans après cet immonde holocauste qui aura coûté la vie à plus de 6 millions de Juifs, 70 ans après l’étoile jaune à coudre sur les habits de ceux-ci, d’aucuns osent parler de la sorte, parler de « dresser une liste des Juifs »…  Tout simplement honteux, abject.  Et pas loin de là, en Autriche, le parti néo-nazi FPO, le Parti Autrichien de la Liberté, nom quelque peu étrange vous en conviendrez, pour un parti liberticide, le FPO donc est plébiscité actuellement quasi par un cinquième de l’électorat.  Idem et à des niveaux variables, en Hollande, en Allemagne, en France et même chez nous en Belgique.

Bien évidemment, en des périodes économiquement plus difficiles, les discours protectionnistes et faussement démocratiques de ces groupuscules populistes ont d’autant plus facile à faire mouche auprès de la population, que peu à peu, le temps faisant son œuvre, chacun de nous a tout naturellement tendance à oublier les leçons du passé. 

C’est pourquoi, ce que nous appelons le Travail de mémoire revêt une importance capitale, en fait une importance chaque jour plus grande…

C’est par des cérémonies du souvenir comme celle de ce matin en l’honneur de nos victimes des guerres 14-18 et 40-45, par des expositions comme celle actuellement en cours dans les murs de la Maison Languillier, que nous pouvons espérer capter l’attention des uns et des autres, surtout des plus jeunes,  afin de leur rappeler que le risque de basculer vers l’intransigeance, vers la xénophobie, vers la haine de l’autre, que ce danger reste bien réel.

A tous les niveaux, chacun en nos titres et qualités, nous devrions, chaque jour et non pas uniquement aujourd’hui, être un relais du souvenir, une sentinelle de la paix, à tout moment avoir l’esprit attentif à l’évolution de la société, à l’évolution des discours et ce, afin d’y déceler les prémices éventuels d’une résurgence de ces monstres du passé.

Et ensuite, à tous les niveaux, chacun en ses titres et qualités, chacun de nous devrait faire sienne cette phrase de Voltaire « Puissent tous les hommes se souvenir qu’ils sont frères ».

Mesdames et Messieurs, merci de m’avoir écouté et surtout, d’avoir participé à ce travail de mémoire, à cette cérémonie du souvenir.

V. Massinon – Bourgmestre