Service100 – L’hélicoptère de Bra sur Lienne – BIC 11/2010

Depuis quelques semaines, l’hélico de Bra/s/Lienne est en première instance pour des départs d’aide médicale urgente sur la commune de Gedinne.  Nous l’avons « découvert » de la même manière que vous…

Cela implique qu’en cas d’appel d’aide sur un accident de la route ou sur un problème de santé grave, en premier recours, ce n’est plus un SMUR (de Libramont ou de Dinant ou de Fumay) qui est appelé mais bien l’hélicoptère blanc de Bra sur Lienne (Province de Liège – 40 km au nord de Bastogne)

A noter qu’à ce jour (depuis septembre 2010) : cet hélicoptère est intervenu 7 fois sur a commune de Gedinne en 2010.  Ce chiffre est à comparer aux 26 interventions du SMUR sur Gedinne en 2009 (chiffres statistqiues CS 100 Arlon).

Raison de ce changement : modification des paramètres dans le logiciel Citygis au niveau du service 100 d’Arlon qui reçoit les appels.
Citygis détermine l’aide urgente la plus adéquate sur base de paramètres tels que :
– vitesse sur les différentes voiries pour arriver sur le lieu de l’appel
– délai de mise en route des différents moyens de transports : smur , hélico.

A noter que l’encodage des paramètres en question dans le logiciel Citygis n’est pas du ressort de notre SRI – Service Régional Incendie – mais bien des gestionnaires de la centrale d’appel du service 100 à Arlon.

Conséquence positive : rapidité accrue (10 minutes de « gain » au niveau de l’intervention) et donc sécurité accrue => on ne peut donc qu’être positif face à cela.

Mais conséquence négative : le coût …

En effet, dans le cas de l’hélicoptère: facturation standard de 1.450 € pour l’intervention et le transport en hélicoptère vers l’hôpital (A noter : même facturation partout, tant en province de Liège, que Luxembourg que Namur).  A cela s’ajoute la facturation communale de +/- 125 € pour le déplacement de l’ambulance de notre SRI vers le lieu de l’intervention (l’ambulance n’assurant pas le transport du patient, celle-ci revient à la caserne => en moyenne : +/- 25 km X +/- 5 €/km =125 €).

Donc au total : 1.450 + 125 = 1.575 €  si intervention de l’ambulance du SRI Gedinne + prise en charge et transport vers l’hôpital par l’hélicoptère de Bra/s/Lienne.

Dans le cas de l’intervention du SMUR et du transport vers l’hôpital par notre ambulance. Coût : 500 € pour la facturation ambulance (+/- 100 km aller/retour X +/- 5 €/km). A noter que les actes médicaux posés par le médecin dans le cadre de l’intervention du SMUR sont pris en charge quasi à 100 % par les mutuelles.

Donc au total : 500 €  si intervention de l’ambulance du SRI Gedinne + appel et prise en charge par le SMUR + transport vers l’hôpital par l’ambulance du sRI Gedinne.

Différence de coût : 1.075  € en plus dans le cas de l’intervention de l’hélicoptère…ce qui n’est pas rien, il faut en convenir !!

Cependant, dans les 2 cas de figure, il faut décompter le remboursement par la mutuelle dans le cadre de l’assurance obligatoire de 33 % de la facturation du transport.

Pour un transport par ambulance jusqu’à Libramont (+/- 100 km aller/retour), ce remboursement  est de 33% de 500 € = +/- 170 €.

Pour le transport par hélico, la distance considérée pour le calcul du rembousement correspond au trajet « Bra – Gedinne – Libramont – Bra », c’est à dire +/- 220 km à 5 €/km = 1.100 €. L’intervention de la mutuelle est donc de 33 % de 1.100 € = +/- 365 €.

Les 2 chiffres ci-dessus deviennent donc :

Hélico : 1. 575 € – 365 € = 1210 € si intervention de l’ambulance du SRI Gedinne + prise en charge et transport vers l’hôpital par l’hélicoptère de Bra/s/Lienne.

SMUR :  500 € – 170 € = 330 €   si intervention de l’ambulance du SRI Gedinne + appel et prise en charge par le SMUR + transport vers l’hôpital par l’ambulance du sRI Gedinne.

Le « surcoût Hélico » à considérer devient donc :  880  € …(ce qui n’est toujours pas rien !!)

A noter que si le remboursement des frais de transport par la mutuelle (assurance obligatoire) passe de 33% à 50 % comme prévu tout prochainement, les 2 chiffres  deviennent : 1.025 € et 250 €, la différence entre les 2 types de transport d’urgence se chiffrant alors à 775 €.
Mais ce n’est pas tout et là , une différence existe entre les provinces du sud du pays !

Pourquoi ?

Parce qu’en provinces de Luxembourg et de Liège, les mutuelles dans le cadre de l’assurance complémentaire, interviennent dans la facture Hélico à hauteur de +/- 700 € (en fait de 500 à 1000 € selon les mutuelles)

En province de Luxembourg, le « surcoût Hélico » n’est donc que de +/- 75 € .

En province de Namur : les discussions sont en cours avec les mutuelles pour augmenter leur intervention qui se chiffre actuellement à +/- 300 € ( de 250 à 500 € selon les mutuelles)

En province de Namur et donc pour un habitant de Gedinne ou de Bièvre ou de Beauraing, le « surcoût hélico » actuel pour un habitant de notre commune transporté par l’hélico est donc de 880 € – 300 € = 580 € .
Pas bien cela !!  Pas bien cette discrimination entre les habitants de provinces différentes… C’est pourquoi, dans la mesure du possible, je vais essayer de faire avancer les discussions auprès des mutuelles en province de Namur via des contacts et interventions auprès des services du Gouverneur, du service fédéral de la sécurité publique et des mutuelles.

Il est à noter que l’asbl « Centre Médical Héliporté ASBL (CMH) » qui gère au quotidien hélicoptère de Bra/s/Lienne propose une carte de soutien.  En plus de son rôle de soutien à cette asbl, cette carte donne droit à une prise en charge gratuite par l’hélicoptère de Bra  du lieu de l’accident (ou du malaise) vers l’hôpital le plus proche.

D’une manière différente, l’Heli-Sud propose également à la population une carte de soutien qui donne droit à la gratuité d’un éventuel transport par Héli-Sud entre deux hôpitaux (Héli-sud n’intervenant actuellement pas en cas d’aide médicale urgente).

Donc, dans les deux cas, ces cartes sont présentées surtout comme une manière de soutenir et d’aider deux services différents à la population, ces deux sociétés n’étant actuellement pas subsidiées par le Fédéral.

Compliqué tout cela, mais ne l’oublions, allant dans le sens d’une meilleure aide à la population.

Vincent Massinon
Bourgmestre.